• au programme de la rentrée:

     

    Le jeudi 24 avril à 17h30

    vernissage de l'exposition de L.Burvenich

    à la Delta Llloyd de Ciney

    29 rue du Commerce

     

    Le samedi 26 avril étude du corps humain

    8 séances autour du nu féminin

    technique abordée cette année: peinture "alla prima"

     

    support au choix: carton/toile/bois/papier/jute/drap... MAIS ATTENTION: 3 couches de gesso sur chaque support.

    format: libre

    outils: mousse-blaireau-spatule silicone-pinceau poils oranges et soie de porc-carte crédit

    travail au chevalet/palette

     

    Devoir de vacances:

    préparez les supports teinte foncée/mélange de couleur 

    avec soit:

    - brou de noix+ 1 cuiller café de BINDER dans l'eau de votre mélange

    - jus d'acrylique, pas d'épaisseur! eau+ couleurs acryliques

    -jus d'huile: sansodor+ couleurs à l'huile

     

    Une liste sera dressée pour répartir les élèves en 2 groupes de+/-1h20 de travail:

    au rez-de chaussée: nu et chevalets

    à l'étage: exercices: autoportrait/ étude visage/main/proportions

     

    découvrez la technique par un petit film en compagnie de David Jon Kassan

    http://youtu.be/vnO0ymz0_5k

     

    Objectif:

    La technique « alla prima»

     

    C'est une méthode de peinture rapide, qui se réalise en une seule séance. Elle utilise la technique du mouillé sur mouillé, permettant d’appliquer une nouvelle couche de couleur sur la précédente encore fraîche.

    • Difficile à maîtriser, elle réclame de l’entraînement. Utile pour le travail en extérieur ou d’après modèle, l’alla prima vous permettra de travailler la spontanéité du geste et de capter les aspects essentiels du sujet, sous forme d’instantanés de lumière et de couleur. Elle donne de la fraîcheur aux coloris et une texture très vivante.

      Beaucoup de maîtres anciens, et notamment les peintres flamands démarraient leurs œuvres sur un fond très foncé, brun. Rembrandt, pour ne citer que lui travaillait ainsi.

      Sur ce fond, il chargeait progressivement avec des couleurs claires et couvrantes pour faire naître ses sujets. Ainsi peints, les personnages, les natures mortes semblent émergés de l’obscurité. Seule la lumière révèle le sujet. C’est une méthode efficace pour peindre façon « clair obscur ». Il faut choisir alors des couleurs opaques pour couvrir sur ce fond sombre. Cette méthode amène soit, à travailler très en pâte, à charger en matière, ou à multiplier les couches pour progressivement monter en couleur et lumière.

     

     

     

     

     

    0 commentaire